L'alimentation écoresponsable

Forums » La Gazette

EDL

Awani
chat L'alimentation écoresponsable
par Awani le 23 février

Awani
21ème
6 669 points
Le 23 février
Awani niveau/12 experience 1440 facteur
Bonjour à toutes et à tous !

On se retrouve aujourd’hui avec un nouvel article sur le thème de l’écologie. Aujourd’hui nous allons vous donner des conseils pour tendre vers une alimentation écoresponsable.

Évidemment, il s’agit d’une liste non exhaustive. N’hésitez pas à donner vos propres astuces en commentaire ou en m’envoyant un message privé. Un autre article sur le même thème sera bientôt posté et certaines de vos astuces pourront y apparaître !


1) Privilégier le bio et les circuits courts


Quand on parle de produits bio, on parle de produits issus de l’agriculture biologique, c’est à dire qu’ils ont été produits de manière respectueuse pour l’environnement et la biodiversité.

En fait, l’agriculture biologique va essayer de limiter au maximum le nombre de produits chimiques utilisés. Le problème de ces produits chimiques c’est qu’ils peuvent détériorer les sols et tuer les espèces qui vivent dans les espaces cultivés, donc menacer la biodiversité.

Les produits bios ont un de ces deux petits symboles sur leurs emballages/étiquettes.



Un circuit court c’est un circuit de distribution dans lequel il y a peu d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur. C’est à dire que le produit ne va pas passer entre les mains de pleins de personnes (comme c’est le cas dans les supermarchés par exemple) avant d’arriver dans le panier du consommateur.

Par exemple, acheter ses fruits et légumes au marché directement chez le producteur, ou bien passer par une coopérative ou des petits magasins qui sont en contact direct avec les producteurs, ou encore de passer par une AMAP.

Cela a plusieurs avantages, autant pour nous (les consommateurs) que pour les producteurs. C’est le producteur qui fixe le prix, il est alors rémunéré de façon juste pour les efforts fournis, et il n’y a pas ou peu de marges ajoutées à ce prix (comme c’est le cas dans les supermarchés par exemple qui rajoutent un certain pourcentage pour faire du bénéfice) ce qui permet au consommateur de ne pas payer trop cher ses produits.

Et par rapport à l’environnement ? Circuit court rime avec local. Ça permet donc de limiter le transport des marchandises qui peut-être très polluant (si elles sont par exemple importées par avion). Pensez à regarder la provenance quand vous achetez des produits !

Pour aller plus loin :
https://agriculture.gouv.fr/lagriculture-biologique-ab
https://www.biowallonie.com/documentations/quest-quun-circuit-court/
https://www.economie.gouv.fr/ess/amap-cest-quoi



2) Acheter des fruits et légumes de saison


En plus d’avoir des fruits et légumes plus savoureux et plus riches en vitamines, consommer de saison a un impact sur l’écologie.

Les fruits d’été qu’on peut manger en hiver ne sont souvent pas cultivés en France, mais dans d’autres pays plus ou moins éloignés de chez nous (Espagne, Maroc, Brésil, etc…). Ce qui rejoint le point précédent, un produit qui vient de loin aura un poids beaucoup plus important sur l’environnement qu’un produit qui est produit dans la région, notamment à cause du transport ! Et lorsqu’ils sont cultivés en France, les agriculteurs sont obligés d’utiliser des produits chimiques pour compenser les conditions météorologique non adaptée à la culture de tel ou tel fruit ou légume.

Pour savoir quoi acheter à quelle période, vous pouvez par exemple imprimer ou recopier un tableau comme celui-ci pour l’accrocher dans votre cuisine !



Ou bien même laisser parler votre imagination et le créer de vous même en vous aidant de listes trouvables sur internet, par exemple sur le site de GreenPeace : https://www.greenpeace.fr/guetteur/calendrier/

Si les fruits d’été vous manquent trop en hiver, voici un petit conseil. En fin de saison, les producteurs ont généralement un surplus de fruits et se retrouvent donc en fin de marchés avec des cagettes pleines de fruits mûrs invendus. En général, ils vendent donc ces cagettes moins cher. Vous pouvez acheter plusieurs kilos de fruits pour vraiment pas très cher, puis les laver, les couper et enfin les congeler ou les mettre en conserves. Vous pourrez alors en remanger toute l’année dans des tartes, des desserts, etc…


3) Limiter le gaspillage alimentaire


En moyenne, 10 tonnes de nourriture sont jetés chaque année en France. On estime qu’environ 30kg de gaspillage alimentaire par personne et par an pourraient être évités. Cela correspond à 2,5kg par mois. C’est faisable non ?

Déjà, pourquoi le gaspillage alimentaire a un impact sur l’environnement ? Cela implique une surproduction des denrées alimentaires qui, comme on l’a vu précédemment, pollue beaucoup à cause des pesticides, du transport et de nombreux autres facteurs. Le gaspillage alimentaire représente 3% des émissions de CO2 annuelles en France !

Il y a plusieurs méthodes, combinables, pour limiter le gaspillage alimentaire.

- Cuisiner les restes : vous pourrez trouver plein de recettes sur internet pour faire de vos restes un nouveau repas, mais vous pouvez aussi laisser parler votre imagination !

- Mettre au frigo/congélateur pour conserver plus longtemps les restes : le froid permet de garder les aliments consommables plus longtemps. S’il vous reste de la nourriture après un repas, pensez à la mettre dans un tupperware au frigo pour pouvoir la consommer pendant encore quelques jours en toute sécurité.

- Composter : dans votre jardin ou à l’aide d’un composteur de cuisine. Composter vous permettra de recycler vos déchets organiques et de leur donner une nouvelle vie sous forme de fumier pour vos plantes. Rien ne se perd, tout se transforme !

- Ne pas se fier aveuglément aux dates écrites sur les paquets : beaucoup de produits peuvent se consommer sans problème quelques jours, semaines, voires mois après la date de péremption écrite sur l’emballage. Fiez vous à votre vue et votre odorat, en cas de doute, ne mangez pas ! Les yaourts, par exemple, s’ils n’ont pas été ouverts sont encore bons une à deux semaines après la date limite de consommation. Néanmoins, faites attention pour les œufs, la viande ou le poisson, il ne faut pas les consommer après la date de péremption !


C’est tout pour ce premier article sur le sujet ! N’hésitez pas à laisser vos propres astuces et conseils en commentaires, ils pourront être utilisés dans le prochain article. Et mettez un petit "J'aime" si l'article vous a plu ! 😜
Zen Itsu
10ème
7 146 points
Le 23 février
Zen Itsu niveau/9 experience 1310 facteur
Premier "J'aime" ! Très bel article, j'adore ! *^*
Plein d'informations qui m'étaient inconnus jusque-là héhé ! smiley/fiere.png
Des gestes écologiques relativement simples à faire et accessibles à tous, j'espère que cela permettra à tous d'être + écolo ^^
max3
2ème
8 553 points
Le 23 février
max3 niveau/13 experience 1385 facteur
et ben t es rapide pour la lecture
Aujourd'hui, à 03:06
Publicité 1
scroll-top