Âme grise - Fiction

Forums » Cour de récréation


Confined
chat Âme grise - Fiction
par Confined le 31 mai

Confined
306ème
1 835 points
Le 31 mai
Confined niveau/12 experience 575 facteur
Le premier mot d'un chapitre ou d'une histoire est toujours difficile à trouver. On tente de trouver mieux, on cherche, on imagine, et au final on arrive à rien. Alors je n'ai pas cherché loin. Ce sera 'Le'.
Dîtes-moi, qui a déjà donné un nom à sa vie ? Dès que j'ai compris que je n'en avais qu'une, j'ai décidé de nommé la mienne. J'ai creusé ma tête, tentant de trouver un nom qui définirait ma vie. Et peut-être, ai-je gâché ce nom, peut-être ne correspondait-il pas, mais il persistera. Maya. Désormais, je le sais, ce nom ne définit aucunement ma vie. Maya est étrange. Parfois elle me sourit, et parfois, elle me détruit. Je n'ai pas cherché à la comprendre, impossible. Ça me fait mal de dire impossible. J'ai toujours soutenu l'idée que rien n'était impossible car la réalité est basée sur l'impossible, l'impensable. Mais là, comprendre le hasard, c'est comme comprendre la mort. Le hasard, il frappe quand ça lui chante. Pam. Toi t'es mort, ta réputation est fini. Pam. Toi le cancer va te rattraper. On ne sait jamais à quoi s'attendre. C'est l'ombre de l'air.
On n'y pense jamais, mais quand le mal te rattrape, tu te demandes bien : pourquoi moi ?
C'est encore une épreuve de Maya. Elle souhaite voir si je tiens le coup. Et juste pour la contredire, je vis. Juste pour savoir que je suis forte, je vis. Je ne demande pas à me comprendre, mais à écouter ma version des choses. Finalement, peut-être que je raconterai mal ma vie, qu'en fait, ce serait juste ma vision des choses. Je demande juste à raconter ma vie avec mes fautes, alors si vous critiquez mes fautes, me corrigez, et bien sachez-le si j'écris c'est pour vous, moi je la connais Maya, mais pas vous, alors laissez mes fautes tranquille, elles font parties de mon histoire. Sachez qu'en écrivant, j'écris ce qui traverse ma tête, je ne reviens pas en arrière sur mes phrases. Je ne corrige pas mes fautes.
Mais parfois, ce n'est ni la chance, ni le hasard, qui font de Maya une vie compliquée. C'est moi.
Tonyskills69
651ème
1 233 points
Le 7 juin
Le plus important, c'est de jamais revenir sur un mot quand on lâche nos pensées, même un retour en arrière souille l'innocence initiale qui rend le tout très fort. J'ai apprécié ces lignes, sans avoir aucune critique ou autre à y ajouter, juste un sentiment de satisfaction en ayant fini de lire.
Confined
306ème
1 835 points
Mercredi, à 20:21
Confined niveau/12 experience 575 facteur
Âme rêveuse

Qui a dit que la vie était la réalité ? Et si les rêves eux étaient réels et la vie, fictive ? Nous mourront dans la vie, mais dans la mort, qui sait si nous ne vivons pas dans nos rêves ? Nous mourront dans nos rêves, mais dans la mort, qui sait si nous ne vivons pas la vie ? Qui sait si la vie était la vie et les rêves les rêves ? Et si la vie était les rêves et les rêves la vie ? Ce serait deux vies et un seul corps. Dans la vie nous ressentons, mais si la vie était de n'avoir aucune impact sur le toucher ? Perturbant. Alors je vais mixer, mélanger, brouiller mes deux vies, les unir les lier, puis les détacher et les détruire. Si nous vivons dans un monde où seul le maître est nous ? Dans nos rêves, nous rêvons de personnes réelles qui font ce que nous souhaitons. Alors moi, je ferais en sorte que ma vie soit mes rêves. Qu'ils ne fassent qu'un. Le jour, je vivrai ma vie, la nuit je la rêverai. Deux mondes différents, un corps, une vie. Lors du jour nous ressentons, nous vîvons, nous réagissont, mais si le jour était de rêver ? Perturbant. Alors je vais mixer, brouiller, mélanger mes deux mondes, les unir les lier puis les détacher et les détruire. C'est une boucle infinie, retournons à la vie. C'est deux mondes sont déjà brouillés, mixés et mélangés. Les jeunes mangent la nuit, geekent la nuit, dorment en cours le jour, rêvent en cours. Nous avons déjà mélangés les mondes, alors moi je mélangerai mes deux vies.

Je me suis embrouillée en détaillant ma pensée, en parcourant dans ma rêverie et en songeant en même temps de les écrire, ces questions, et les réponses me venaient.
Tonyskills69
651ème
1 233 points
Mercredi, à 21:53
Avoir une raison de vivre est probablement la meilleure idée que l'on puisse avoir.
Lignes après lignes on ressent le coeur, mots après mots on en voit la couleur de l'âme, c'est reposant!
Aujourd'hui, à 08:36
Publicité 1
scroll-top